Accueil

Programme RNPC ® : la diététique basée sur des preuves

La surcharge pondérale est un facteur favorisant et aggravant le diabète, l'hypertension, l'excès de cholestérol, l'apnée du sommeil et l'arthrose. Perdre du poids c'est éviter l'apparition de ces maladies ou en limiter les conséquences.


18ans

d'expérience

105435

patients

98%

de satisfaction

15276

médecins nous font confiance


Le Programme RNPC : Une efficacité prouvée par des études cliniques

Une étude publiée en 2018 dans la revue médicale internationale Obesity Medicine sur plus de 12 000 patients :

90% des patients qui s’engageaient dans le Programme RNPC achevaient la phase d’amaigrissement en 3-4 mois, en perdant en moyenne 11% de leur poids initial.
Ceux qui suivaient l’intégralité du Programme RNPC, ne reprenaient pas le poids perdu et perdaient même encore 6% de leur poids initial.

Soit au final une perte totale de 17% sur 8-9 mois !

Les articles RNPC®

15 mai 2024

Surcharge pondérale et MICI

Les MICI, des maladies de plus en plus fréquentes Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (ou MICI) regroupent la maladie de Crohn (51 % des MICI) la rectocolite hémorragique (34 %) et les colites indéterminées (15 %). Les MICI se caractérisent par une inflammation de la paroi d'une partie du tube digestif, due à une dérégulation du système immunitaire intestinal. On parle de maladie auto-immune.
3 mai 2024

La graisse intrapancréatique, cause principale des maladies du pancréas

Maintenant qu’on a découvert que le pancréas pouvait, tout comme son voisin le foie, accumuler des graisses, la « maladie du pancréas gras » (c’est-à-dire un pancréas chargé de lipides) peut être considérée comme la plus commune des maladies pancréatiques puisque concernerait environ une personne sur 5 dans la population générale [1].
8 mars 2024

Journée mondiale du sommeil 2024 : L’apnée du sommeil, un facteur de risque cardiovasculaire encore méconnu

D’après les études épidémiologiques menées sur le sujet, on estime que le syndrome d’apnées du sommeil touche 4 à 10 % de la population adulte en France, dont 15 % après 70 ans. Il entraine inévitablement une fatigue chronique mais peut surtout être à l’origine de complications cardiovasculaires graves. À l’occasion de la Journée Mondiale du Sommeil, faisons le point sur cette pathologie fréquente pourtant largement méconnue.

Vous souhaitez plus d'informations sur le programme RNPC ® ?