la perte de poids

 

La phase d'amaigrissement dans le Programme RNPC

Depuis longtemps on se base sur l’IMC (Indice de Masse Corporelle) afin d’identifier une éventuelle surcharge pondérale à risque pour la santé. Or, le tour de taille est un indicateur bien plus pertinent puisqu’il permet d’identifier un excès de graisse viscérale, très nocive pour la santé.

Cette graisse s’accumule autour de la taille et s’infiltre autour et dans les organes. Loin d’être un tissu de stockage inerte, elle est métaboliquement active : elle libère des substances dans la circulation générale ainsi qu’au niveau des organes dont elle peut altérer le fonctionnement.

La graisse viscérale est à la fois un facteur d’apparition et d’aggravation de nombreuses pathologies : diabète de type 2, hypertension, infarctus, syndrome d’apnée du sommeil, NASH (maladie du foie gras).

 

Pour éloigner la personne de la zone à risque, la perte de poids doit être significative : au moins 10% du poids et idéalement 15% et ciblée sur la graisse abdominale.

Pour cela, nous avons élaboré une stratégie thérapeutique unique, basée sur des études scientifiques et validée par un comité scientifique composé d’experts pluridisciplinaires de haut niveau.

Durant toute la durée du protocole, le patient est suivi tous les 15 jours par une diététicienne diplômée formée à notre méthode.

Ce suivi se fait en étroite collaboration avec le médecin traitant et les médecins spécialistes.

 

La phase d'amaigrissement RNPC



Selon les statistiques des sociétés savantes, plus de 90% des personnes qui font un régime abandonnent en cours de route à cause notamment de la faim, la fatigue, la frustration, la difficulté à le faire et l'incompatibilité avec la vie sociale et professionnelle.

C’est à partir de ces réflexions que le Programme RNPC (pour Rééducation Nutritionnelle et Psycho-Comportementale) a été créé en 2006, avec pour objectif de trouver une réponse à ces problématiques.

C'est la raison pour laquelle 89% des personnes qui démarrent le Programme RNPC vont au bout de la phase d'amaigrissement.

 

Un protocole qui a fait ses preuves

Une étude clinique indépendante, menée sur plus de 12 000 patients des centres RNPC et publiée en 2018 dans le journal scientifique international Obesity Medicine, a montré que 89% des patients qui avaient suivi la phase d'amaigrissement du Programme RNPC ont perdu en moyenne 11% de leur poids initial en 105 jours.

Cette perte de poids n’entraine ni fatigue, ni frustration, ni sensation de faim, et est compatible avec la vie familiale, sociale et professionnelle, d’où une excellente adhésion et observance des patients.

 

La phase d'amaigrissement RNPC en pratique

La phase d'amaigrissement du Programme RNPC se fait tout d'abord avec de l'alimentation traditionnelle via deux repas à base de protéines animales et de légumes.

A ces deux repas par jour, sont couplés durant cette phase, des substituts de repas hypocaloriques, enrichis en protéines et appauvris en glucides et lipides permettant d’assurer une prise alimentaire quotidienne couvrant tous les besoins nutritionnels des patients pendant la perte de poids.

Le principal intérêt de l’utilisation de substituts de repas exclusivement distribués dans les Centres RNPC lors de la phase d’amaigrissement du programme est d’assurer le maintien de la masse musculaire durant la perte de poids.

Ainsi, les produits proposés dans les centres RNPC ont été rigoureusement sélectionnés de sorte à couvrir, en plus d’une alimentation normale contrôlée, les besoins protéiques conseillés (soit 1,5 g de protéines pures par kg de poids corporel et par jour pour un homme et 1,2 g/kg/j pour une femme) avec un apport calorique minimal.

En moyenne, les substituts de repas RNPC apportent 110 kcal, 15,8 g de protéines, 2,4 g de glucides, 5,4 g de lipides et 2,3 g de fibres, pour une portion moyenne de 30 g.

Les substituts de repas utilisés dans le cadre du Programme n'ont rien à voir avec les produits que l'on peut trouver sur Internet car leur composition est exclusive avec un cahier des charges drastique : Sans OGM, sans huile de palme, sans colorants ni additifs controversés.

Les ingrédients qu’ils contiennent ont été spécifiquement choisis pour leurs qualités nutritionnelles et leur formulation est validée par la DGCCRF et respecte les recommandations de l’EFSA (Agence Européenne de Sécurité des Aliments). Ainsi, ils assurent un équilibre optimal en macronutriments (glucides complexes et simples, matières grasses riches en acides gras polyinsaturés et protéines de qualité apportant les neuf acides aminés essentiels) et micronutriments (vitamines : A, C, E, B1, B2, B3, B5, B6, B8 et même D3, B9 et B12 pour certains ; minéraux : calcium, phosphore et magnésium).

 

Important : De très nombreux essais cliniques étudiant les effets de la perte de poids sont conduits chaque année en milieu hospitalier, certains incluant des patients considérés comme très fragiles car atteints de pathologies sévères les exposant à un risque de complication cardiovasculaire extrêmement élevé. Les interventions nutritionnelles mises en place pour ces études misent généralement sur une perte de poids rapide grâce à l’instauration d’un régime hypocalorique à base de substituts de repas.

Rappelons que les protocoles de toutes ces études ont reçu l’avis favorable de comités d’éthique (Comités de Protection des Personnes) avant même de débuter, confirmant ainsi l’absence de danger d’un régime à base de substituts de repas pour les personnes participant à l’essai.

ESPACE CLIENT